L’orthodontie

img

Qu’est ce que l’orthodontie ?

L’orthodontie est une discipline médicale de haute technicité et de précision qui nécessite des connaissances approfondies de la croissance cranio-faciale et dentaire.
Par une correction des décalages des mâchoires et des dents, elle permet une amélioration des rapports fonctionnels et esthétiques et donc:
– une augmentation de l’estime de soi,
– une amélioration du sourire et une harmonisation du profil,
– une amélioration de l’emboîtement des dents (occlusion dentaire) et donc de la mastication,
– une suppression de l’usure prématurée des dents mal positionnées,
– une réduction du risque de fracture des incisives trop « avancées » en cas de choc ,
– une correction des problèmes de prononciation dus à la mauvaise position des dents,
– une réduction du risque de douleur au niveau des articulations des mâchoires chez les patients prédisposés,
– une facilitation du brossage et diminution du risque de carie et de maladie des gencives.

L’orthodontie s’adresse aussi bien aux enfants, aux adolescents qu’aux adultes.

Différents thérapeutiques sont mises en oeuvre en fonction de la pathologie:
– Traitements fonctionnels ( correction d’une dysfonction orale, suppression d’une parafonction orale)
– Traitements multi-attaches (appareil dentaire le plus utilisé, attaches métalliques ou transparentes)
– Traitements dits invisibles ( orthodontie linguale, traitements par gouttières invisibles)
– Traitements orthodontico-chirurgicaux
– Traitements pluridiscipliaires (avec d’autres spécialités dentaires: parodontie, implantologie, prothèse, chirurgie…)

L’ORTHODONTIE CHEZ LE JEUNE ENFANT

De 4 à 11 ans, le traitement orthodontique est préventif ou interceptif et permet de
– stimuler la croissance des mâchoires, souvent trop petites,
– corriger la position des dents,
– corriger l’engrènement des arcades dentaires,
– abandonner les habitudes nociceptives (néfastes) telles que la succion du pouce, des doigts ou d’une tétine,
– corriger ou améliorer les fonctions oro-faciales (la respiration / la déglutition / la phonation).

Les appareils les plus utilisés sont amovibles (faux palais).

L’ORTHODONTIE CHEZ L’ADOLESCENT

A partir de 11 ans, il est possible (et nécessaire) d’aligner parfaitement les dents et de coordonner précisément les arcades dentaires (engrènement des dents) afin d’assurer fonction et esthétique.
L’appareil le plus utilisé est le multi-attaches (Bagues) qui est fixé sur les dents pour quelques mois à quelques années.

L’ORTHODONTIE DE L’ADULTE

Il n’y a pas de limite d’âge.
La croissance étant finie chez l’adulte, l’objectif du traitement adulte fait plus la part aux compromis.
Les buts du traitement sont alors:
– d’aligner précisément les dents pour restaurer l’esthétique du sourire,
– de rendre le plus fonctionnel possible l’engrènement des dents et des arcades afin de rétablir une bonne mastication,
– de protéger le parodonte (gencives et os de soutien des dents seront renforcés).

Pour rendre le traitement plus discret, des techniques spécifiques peuvent être utilisées: orthodontie linguale (attaches collées sur la face interne des dents), gouttières en plastique transparent (à porter 22 à 24 heures par jour).

Dans les cas de gros décalages des mâchoires, il est possible d’associer une opération chirurgicale (par un chirurgien maxillo-facial) afin de mieux coordonner les rapports entre les deux arcades dentaires (traitement orthodontico-chirurgical), les fonctions et l’esthétique seront alors grandement améliorées.

LA CONTENTION

Une période de contention (en général 1 an) est capitale afin de stabiliser les résultats obtenus après le traitement orthodontique.
Il s’agit d’appareils très discrets ( fils de contention sur la face interne des dents, gouttière de contention nocturne…).

CONDITIONS DE RÉUSSITE DU TRAITEMENT

Tout traitement orthodontique, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, ne peut se faire que dans une bouche saine et propre.
La maîtrise du brossage est un préalable indispensable à tout traitement.
Un bilan dentaire doit être réalisé avant le début de traitement afin de s’assurer qu’il n’existe ni carie, ni gingivite, ni déchaussement.
Dans le cas contraire, ces troubles sont à soigner avant de débuter l’orthodontie. Des visites régulières chez le chirurgien-dentiste traitant sont à effectuer.
Dans le cas d’un enfant ou d’un adolescent, il faut s’assurer qu’il a bien compris le but du traitement et qu’il en accepte les contraintes. Sa coopération, sa bonne volonté pour supporter la période d’adaptation et pour appliquer les recommandations du praticien seront des facteurs déterminants dans la réussite du traitement.
Ainsi, le respect des rendez-vous, du maintien d’une hygiène rigoureuse, et l’adaptation de l’alimentation en fonction de l’appareil conditionnent l’efficacité du traitement.

COÛT ET PRISE EN CHARGE

COÛT :
Les tarifs des traitements d’Orthopédie-Dento-Faciale sont libres.
Le coût du traitement varie en fonction de la pathologie, du type d’appareil et de la durée du traitement.
La participation de l’assurance maladie au traitement:
– est conditionnée à la pose de l’appareil avant le seizième anniversaire de l’enfant,
– est inexistante pour les adultes (sauf un semestre en cas de traitement orthodontico-chirurgical),
– est indépendante de l’appareil et du praticien,
– couvre six semestres maximum et deux ans de contention,
– se monte à 193,50 euros par semestre.

Après 16 ans, le traitement est à la charge du patient.
Se renseigner auprès de votre organisme complémentaire (mutuelle) qui vous informera des conditions éventuelles prévues par votre contrat d’adhésion.

img

LES ORTHODONTISTES

Tous les chirurugiens-dentistes reçoivent pendant leurs études un enseignement théorique et pratique en Orthopédie-Dento-Faciale au cours desquels ils suivent des traitements orthodontiques encadrés par des spécialistes.
En fonction de son expérience et du diagnostic posé, le chirurgien-dentiste peut, face à un patient requérant un traitement orthodontique, soit assurer le suivi lui-même, soit adresser son patient à un spécialiste.

Les spécialistes qualifiés en Orthopédie-Dento-Faciale (ODF) titulaires du doctorat en chirurgie dentaire ( 6 années d’études) qui ont approfondi leur formation par un enseignement supplémentaire de 4 années en ODF, accessible sur concours.
Cette spécialisation de 4 ans s’effectue de manière théorique et pratique au CHRU, et est sanctionnée par une examen national final: le C.E.C.S.M.O. (Certificat d’Etudes Spéciales Mention Orthodontie).
Depuis 2012, un nouveau concours national a pris place, l’internat et permet pendant 3 ans aux étudients en fin d’études dentaires de se spécialiser en orthodontie (DESO).